L’art de bien composter en 3 étapes - SMICVAL

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour votre potager et votre jardin. Pour produire un bon compost, il est nécessaire de respecter quelques principes simples, que nous vous présentons dans cet article !

Quels déchets peut-on composter ?

  • Les restes de cuisine

  • Epluchures, coquilles d’œuf, marc de café, filtres en papier, pain, laitages, croûtes de fromage, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, sachets de thé etc.

  • Les végétaux

  • Restes de tonte de gazon, tailles de haies, mauvaises herbes, feuilles, fleurs fanées, petits branchages, etc.

  • Les déchets de maison

  • Mouchoirs en papier, essuie-tout, sciure et copeaux de bois, papier journal, paille, cendres, carton, litière d’animaux herbivores, etc.

     

Ces déchets sont répartis en plusieurs catégories :

  • Les déchets plutôt carbonés :

  • tailles de haies, branches, paille, écorces, feuilles mortes, sciure et copeaux de bois, herbe sèche, papier journal, marc de café avec le filtre, sachet de thé, essuie-tout, cartons etc.
  • Les déchets plutôt azotés :

  • épluchures de légumes, restes de fruits, coquilles d’œufs, algues d’aquarium, tontes de gazon etc. L’eau qu’ils contiennent est très utile au processus, mais seuls, ils se tassent et s’asphyxient, générant des écoulements et des odeurs désagréables.
  • Les déchets humides :

  • restes de cuisine, tontes de gazon, pousses vertes etc.
  • Les déchets secs :

  • branches, paille, papier journal, sciure, etc. Seuls, ils ne se compostent pas !
  • Les déchets grossiers :

  • tailles et déchets fibreux broyés. L’enchevêtrement de ces matériaux crée des vides dans lesquels l’air peut circuler, ce qui facilite l’aération. Cependant, s’ils sont trop nombreux, ils risquent d’entraîner un dessèchement des déchets en compostage.
  • Les déchets fins :

  • restes de cuisine, sciure, tonte de gazon, etc. Ils se tassent facilement, empêchant le passage de l’air.

3 principes pour bien composter : mélanger, aérer, surveiller

Mélanger

Pour réussir son compost, la première règle à observer est d’aboutir à un mélange équilibré de ces différents types de matière organique dans son composteur. C’est ce mélange qui permettra d’obtenir un compost de qualité. Pour vous donner un repère, il convient de mélanger deux tiers de matière azotée, et un tiers de déchets carbonés.

Aérer

Comme nous, les micro-organismes ont besoin d’oxygène ! Si l’air ne circule pas, les micro-organismes ne peuvent pas vivre et travailler. Pensez donc à brasser et mélanger les déchets organiques pour faciliter l’aération et éviter le pourrissement. Ceci est encore plus vrai au début du compostage, au moment où l’activité des micro-organismes est la plus forte. Le brassage favorise également la régularité de la transformation dans toutes les zones du tas. Il permet d’obtenir un compost de qualité homogène !

Surveiller l’humidité

Faites le test ! Prenez une poignée de compost dans la main et pressez-la. Si quelques gouttes perlent entre les doigts et que le matériau ne se disperse pas quand vous ouvrez la main, le compost à une bonne humidité. Si un fin filet d’eau s’en échappe, il est trop mouillé. Si rien ne coule et que le paquet se défait, il est trop sec. S’il manque d’eau, vous pouvez tout simplement arroser votre compost avec un arrosoir. S’il est trop humide, rééquilibrez-le en ajoutant des matières carbonées, qui absorberont l’excédent d’humidité.

Comment reconnaître un compost mûr ? Il y a des caractéristiques qui ne trompent pas ! Un compost prêt à l’emploi a une couleur brune ou noire. Il sent l’humus forestier, l’odeur des sous-bois. Lorsqu’il est prêt, le compost est très utile au potager, au pied des arbres fruitiers, pour enrichir la pelouse, constituer un paillage, améliorer la qualité de votre sol en général, pour les jardinières et autres plantations… ses avantages sont multiples !

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez nos astuces pour recycler vos déchets verts dans votre jardin en fabriquant un potager en lasagnes ou en adoptant le paillage ! Et enfin, découvrez notre article spécialement consacré au recyclage de vos restes de tonte.

Vous avez besoin d’un composteur ? Nous vous en mettons un à disposition et vous formons à la pratique du compostage domestique. Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail contact@smicval.fr ou par téléphone 05 57 84 74 00 !

Consulter les autres articles

Une triple certification QSE renouvelée pour le SMICVAL

Cette année, le SMICVAL a obtenu le renouvellement de sa triple certification QSE (Qualité, Santé/Sécurité et Environnement). Qu’est-ce que cela signifie ? Pour y voir plus clair, nous avons posé quelques questions à Stéphanie Berjal, Responsable QSE au SMICVAL depuis...

Une rentrée scolaire Zéro Déchet Zéro Gaspillage, c’est possible !

La rentrée scolaire approche à grands pas et comme tous les ans à cette époque,  se pose la question de l’achat de fournitures scolaires. Le risque ? Tomber sans s’en rendre compte dans le piège de la surconsommation. Pour éviter de gaspiller et de (trop) produire de...

Nos tontes et feuilles ne sont pas des déchets !

Sur le territoire du SMICVAL, plus d’un tiers des apports en Pôle Recyclage sont des végétaux. Parmi eux, on y retrouve des branchages, du bois, mais aussi des restes de tonte de gazon et des feuilles. Or, les tontes et feuilles ne sont pas des déchets, mais bien des...

TRIGIRONDE, le nouveau centre de tri, ouvrira ses portes en 2023

En 2023, le Pôle Environnement de Saint Denis de Pile accueillera TRIGIRONDE, le nouveau Centre de Tri, en réponse aux exigences de la Loi sur la Transition Énergétique pour développer l’économie circulaire dans les territoires de 2015. En effet, cette obligation...

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...