Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle - SMICVAL
Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas satisfaisants. La production des déchets progresse toujours et le recyclage n’est pas suffisant (moins de 50% des déchets collectés sont recyclés !). Il ne s’agit pas que d’un problème conjoncturel mais bien des conséquences d’un modèle de consommation très peu vertueux en termes d’utilisation des ressources.

Une situation complexe au niveau local

Cette situation est encore plus vraie au niveau local et plus particulièrement en Gironde où les collectivités assurant la gestion des déchets font face à :

La gestion des déchets en France, c’est :

–    Le poids de la Tour Eiffel de déchets produits toutes les 20 minutes

–    17 milliards d’€ par an

–    Une progression de 5% tous les ans

1- Une très forte augmentation de leur coût (+10% d’augmentation des coûts sur les 5 années à venir) engendrée par :

2- L’effondrement des recettes engendré par la diminution très importante de la revente des matériaux recyclés (plus d’échanges mondiaux, baisse de l’activité économique et abandon des pays asiatiques).

Jusqu’à présent, le Smicval a pu amortir cet effet économique dit “ciseau” grâce à une gestion saine et optimisée et une anticipation des risques. Aujourd’hui, il est nécessaire d’aller beaucoup plus loin.

IMPACT : la solution proposée sur le territoire du SMICVAL

En 2019, le SMICVAL a anticipé cette situation en votant à l’unanimité sa stratégie 2020 – 2030, IMPACT, le 30 avril 2019. Ce plan stratégique ne vise qu’une seule ambition : la réduction drastique des déchets des 138 communes et plus de 210 000 habitants.
Comment allons-nous faire ?
  • S’attaquer aux causes – la production de déchets, plutôt qu’aux conséquences – leur collecte, leur recyclage et leur traitement ;
  • Replacer tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, collectivités…) au coeur de la problématique et favoriser leur consultation et leur inclusion dans l’élaboration des solutions ;
  • Prioriser le changement de comportement : passer de l’envie à l’action ;
  • Se concentrer sur 4 flux prioritaires :
o   La matière organique : restes et préparation de repas, végétaux, tontes… qui représentent 33% de la poubelle o   Les plastiques que l’on retrouve partout dans notre vie o   Les encombrants en déchèterie (meubles, électroménager, matelas… = 10% de nos déchets) o   Les textiles sanitaires (couches, lingettes), déchets peu connus mais en très forte progression

Des objectifs ambitieux… déjà atteints par d’autres collectivités en France

Les objectifs à 2030 sont :

  • Réduire les Ordures ménagères résiduelles de 221kg/an/habitant à moins de 100 kg/an/habitant
  • Ne plus avoir à traiter des végétaux, tontes, restes de repas et de plastiques à usage unique
  • Baisser de 90% les encombrants (meubles, électroménagers, matelas…) et de 50% les textiles sanitaires
Pour financer cette situation et accompagner ces transformations le SMICVAL vient de modifier sa stratégie économique. Appelée stratégie sociale et environnementale, elle s’appuie sur la mise en œuvre de 4 réformes structurelles visant non seulement à maîtriser la hausse des coûts et mais également à financer la transition vers un modèle Zero Waste plus soutenable et durable sur le territoire. Ces 4 réformes structurelles sont les suivantes :
  • Refonte complète du service de collecte des déchets
  • Réduction massive des déchets collectés
  • Maîtrise des coûts de traitement des déchets éliminés ou recyclés
  • Réformer la fiscalité pour optimiser les ressources, inciter aux pratiques vertueuses et rendre juste socialement les efforts de chacun.
Notre ambition est de changer la vie des habitants et habitantes de notre territoire. Nous voulons, dans un futur proche, créer un écosystème environnemental, social et économique soutenable et durable pour le territoire : moins de déchets, plus de ressources, des circuits courts, du maraîchage bio, le développement de l’achat en vrac, de la réparation, de zones de don et d’échange, de la production industrielle innovante locale… et donc plus de lien social sur nos communes et de pouvoir d’agir individuel pour les citoyens !

Et pour atteindre nos objectifs ambitieux, nous avons besoin de vous ! Participez aux décisions qui vous concernent et donnez votre avis sur #SmicvalCitoyen, notre plateforme numérique : 

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...

Réduire ses déchets sans dépenser, c’est possible !

Nous en parlons de plus en plus autour de nous : nous produisons trop de déchets au quotidien. En 40 ans, notre production de déchets a doublé ! En 2019, sur notre territoire, chaque habitant a produit en moyenne 221 kg par an d’ordures ménagères résiduelles (le...