Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ? - SMICVAL

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d’atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront impliqués mais pas seulement.

Un panel de citoyens

Les usagers du service seront impliqués par le biais d’un panel de citoyens représentatif du territoire. Leur mandat est d’accompagner les réflexions et modélisations sur la collecte de demain et le financement incitatif.

Il s’agira d’abord de co-construire un scénario de collecte des déchets associé à des leviers de changements de comportement et à une tarification socialement juste.

Le scénario du panel sera ensuite présenté à l’ensemble des élus dont le choix parmi les 3 scénarios sera enrichi des arguments et de l’expérience des usagers. Cette consultation du panel contribuera donc à la réflexion sur le service public de gestion des déchets ménagers à partir de 2022.

La sélection se fera sur la base de critères assurant la représentativité des habitants du territoire : ville/campagne, âge, profession, parité, répartition géographique sur le territoire, connaissance et pratique (ou non) de la démarche zéro déchet zéro gaspillage. En plus de ces 15 citoyens, 2 professionnels et 3 communes seront intégrés à ce panel.

Le panel participera à une session d’acculturation pour découvrir les enjeux de la gestion des déchets et acquérir des connaissances qu’ils enrichiront ensuite de leur expérience en tant qu’usager au cours de 4 ateliers de travail. Ces ateliers auront pour objectif de :

  • co-construire un des 3 scénarios de collecte des déchets (les 2 autres étant construits par les techniciens du Smicval)
  • participer à la réflexion sur l’identification de leviers de changements de comportement et à une tarification qui soit socialement juste.

Un questionnaire pour comprendre les usages

En février dernier, le Smicval a envoyé un questionnaire à 9000 usagers du territoire les interrogeant sur leur rapport aux déchets, leurs usages et pratiques en termes de gestion et de prévention des déchets. Nous avons recueilli plus de 2500 réponses (soit 26% de taux de participation) ! Ce questionnaire a permis de mieux comprendre le positionnement des habitants sur le sujet.

  • enseignements sont à tirer de ces réponses :

 – Une méconnaissance du financement du service (24% seulement savent comment est calculée la teom et 61% déclarent ne pas en connaître le montant)

– Une marge considérable dans les bons gestes à adopter. Par exemple avec le compostage : parmi ceux qui possèdent un espace extérieur, 47% indiquent ne jamais ou alors rarement réaliser un compost. 65% pensent que leur tri est de bonne qualité

42,6% des usagers estiment qu’une tarification au poids ou à la qualité du tri serait préférable à celle d’aujourd’hui pour les inciter à réduire leur production de déchets ou à mieux les trier.

– Les usagers sont prêts à faire des efforts si :

  1. Ils sont persuadés qu’ils améliorent la qualité de leur cadre de vie
  2. Ils obtiennent une réduction du montant de leurs taxes s’ils réduisent leurs déchets
  3. On leur démontre que leurs actions permettent d’enfouir moins de déchets
  4. On met à leur disposition du matériel qui les aide à réduire leur production de déchets et qui facilite la démarche.

Un partage d’expérience

Pour nourrir encore plus la réflexion, les élus, les techniciens et les agents du Smicval vont également à la rencontre d’autres collectivités qui ont mis en place une tarification incitative et/ou qui ont modifié leur mode de collecte.

Cela permet d’échanger sur les difficultés, freins, éléments indispensables à la réussite ou au contraire éléments à éviter…. Cela permet également de voir les outils mis en place, les moyens humains et techniques.

Pour prendre part et donner votre avis sur les projets du SMICVAL, rendez-vous sur www.smicvalcitoyen.fr !

Consulter les autres articles

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...

Réduire ses déchets sans dépenser, c’est possible !

Nous en parlons de plus en plus autour de nous : nous produisons trop de déchets au quotidien. En 40 ans, notre production de déchets a doublé ! En 2019, sur notre territoire, chaque habitant a produit en moyenne 221 kg par an d’ordures ménagères résiduelles (le...

4 solutions simples pour trier et recycler vos déchets organiques

Les déchets organiques (ou biodéchets) représentent un tiers de notre poubelle non triée (le contenu de votre bac marron). Séparer les biodéchets et assurer leur retour au sol grâce au compost permet de réduire le gaspillage de ressources et alléger considérablement...

Secteur des déchets : face à la fin annoncée d’un modèle : l’urgence d’un sursaut collectif

Le SMICVAL et les structures gestionnaires des déchets constatent une augmentation sans précédent du coût de traitement des déchets en Gironde. Alors que nous élaborons le budget 2021, une hausse du coût du traitement des déchets de près de 15% par an nous est imposée...