mai 2021 - SMICVAL
De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de la population.

Nombre de communes Population touchée
(nombre)
Part du territoire
(% population)
Délibération zéro plastique 66 132 000 65%
Ma commune Zero Waste 49 110 000 54%

En quoi consiste l’accompagnement du Smicval ?

Afin de mieux accompagner les communes Zero Waste dans l’appropriation et la mise en place de la démarche Zero Waste, nos équipes travaillent depuis plus d’un an à l’élaboration d’outils et de dispositifs.

D’abord, des guides Zero Waste ont été réalisés et mis à leur disposition. Ils abordent 6 thématiques : Citoyen.ne, Ecole, Bureau, Cimetière, Evènement et Commerçant. Ils sont téléchargeables sur notre site internet.

Par ailleurs, des webinaires mensuels à destination des élus et des agents de ces communes sont organisés pour faire un point d’avancement des actions et/ou pour les aider dans la mise en place d’actions et enfin pour répondre à leurs questions.

Les thématiques abordées sont définies soit par le Smicval soit par les participants eux-mêmes.

Et enfin, depuis Mai 2021, un tableau de bord a été créé. Il permet à chaque commune engagée d’y inscrire par thème et selon l’engagement, les actions mises en place. Cela permet au SMICVAL de suivre les actions et de les valoriser à travers les réseaux sociaux ou les newsletters par exemple.

Quels sont les engagements du Smicval pour les communes qui ont adopté la charte “Ma commune Zero Waste” ?

Tout d’abord, une subvention à hauteur de 1€ par habitant est versée aux communes pour les aider dans la mise en place d’actions.

Ensuite, une conférence/débat est organisée sur chaque commune. Elle est ouverte aux habitants, aux élus, aux commerçants, aux associations et aux agents de la commune afin de les sensibiliser et là encore de répondre à leurs questions.

Et enfin, des kits citoyens ZW sont fournis aux communes afin qu’elles les distribuent à leurs habitants les plus motivés. Ce sont de véritables kits de « démarrage » pour devenir un.e véritable ambassadeur/drice de la démarche. Ces derniers outils sont distribués aux communes ZW, à hauteur de 4% des foyers.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Une boite à dons (ou Givebox en anglais) va être offerte aux 3 communes les plus engagées selon des critères en cour de définition (actions mises en place…). Ces boîtes fonctionnent sur le même principe que la boîte à livres mais avec des petits objets du quotidien.

Un 3ème appel à engagement va être lancé avant le début de l’été 2021 . Mais d’ores et déjà, si vous avez avez des questions et/ou si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à contacter Clémentine Derot en charge du programme : clementine.derot@smicval.fr

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...
Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d’atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront impliqués mais pas seulement.

Un panel de citoyens

Les usagers du service seront impliqués par le biais d’un panel de citoyens représentatif du territoire. Leur mandat est d’accompagner les réflexions et modélisations sur la collecte de demain et le financement incitatif.

Il s’agira d’abord de co-construire un scénario de collecte des déchets associé à des leviers de changements de comportement et à une tarification socialement juste.

Le scénario du panel sera ensuite présenté à l’ensemble des élus dont le choix parmi les 3 scénarios sera enrichi des arguments et de l’expérience des usagers. Cette consultation du panel contribuera donc à la réflexion sur le service public de gestion des déchets ménagers à partir de 2022.

La sélection se fera sur la base de critères assurant la représentativité des habitants du territoire : ville/campagne, âge, profession, parité, répartition géographique sur le territoire, connaissance et pratique (ou non) de la démarche zéro déchet zéro gaspillage. En plus de ces 15 citoyens, 2 professionnels et 3 communes seront intégrés à ce panel.

Le panel participera à une session d’acculturation pour découvrir les enjeux de la gestion des déchets et acquérir des connaissances qu’ils enrichiront ensuite de leur expérience en tant qu’usager au cours de 4 ateliers de travail. Ces ateliers auront pour objectif de :

  • co-construire un des 3 scénarios de collecte des déchets (les 2 autres étant construits par les techniciens du Smicval)
  • participer à la réflexion sur l’identification de leviers de changements de comportement et à une tarification qui soit socialement juste.

Un questionnaire pour comprendre les usages

En février dernier, le Smicval a envoyé un questionnaire à 9000 usagers du territoire les interrogeant sur leur rapport aux déchets, leurs usages et pratiques en termes de gestion et de prévention des déchets. Nous avons recueilli plus de 2500 réponses (soit 26% de taux de participation) ! Ce questionnaire a permis de mieux comprendre le positionnement des habitants sur le sujet.

  • enseignements sont à tirer de ces réponses :

 – Une méconnaissance du financement du service (24% seulement savent comment est calculée la teom et 61% déclarent ne pas en connaître le montant)

– Une marge considérable dans les bons gestes à adopter. Par exemple avec le compostage : parmi ceux qui possèdent un espace extérieur, 47% indiquent ne jamais ou alors rarement réaliser un compost. 65% pensent que leur tri est de bonne qualité

42,6% des usagers estiment qu’une tarification au poids ou à la qualité du tri serait préférable à celle d’aujourd’hui pour les inciter à réduire leur production de déchets ou à mieux les trier.

– Les usagers sont prêts à faire des efforts si :

  1. Ils sont persuadés qu’ils améliorent la qualité de leur cadre de vie
  2. Ils obtiennent une réduction du montant de leurs taxes s’ils réduisent leurs déchets
  3. On leur démontre que leurs actions permettent d’enfouir moins de déchets
  4. On met à leur disposition du matériel qui les aide à réduire leur production de déchets et qui facilite la démarche.

Un partage d’expérience

Pour nourrir encore plus la réflexion, les élus, les techniciens et les agents du Smicval vont également à la rencontre d’autres collectivités qui ont mis en place une tarification incitative et/ou qui ont modifié leur mode de collecte.

Cela permet d’échanger sur les difficultés, freins, éléments indispensables à la réussite ou au contraire éléments à éviter…. Cela permet également de voir les outils mis en place, les moyens humains et techniques.

Pour prendre part et donner votre avis sur les projets du SMICVAL, rendez-vous sur www.smicvalcitoyen.fr !

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...
Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent en danger la santé de nos agents de collecte et de tri.

Les professionnels de santé en cause

Le Smicval a pu retrouver la provenance de certains de ces déchets avec les numéros de lot des seringues et des tests covid et il s’avère que ces derniers ont été utilisés par des professionnels de santé.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) a été contactée et a procédé à la vérification des contrats d’une partie de ces professionnels mais n’a pas été au bout de la démarche et n’a pas engagé d’action coercitive. 

Le Smicval a donc décidé d’écrire directement à ces professionnels pour les sensibiliser sur leurs obligations légales et d’information vis-à-vis de leurs clients professionnels et de leurs patients et leur indiquer que si de nouveaux écarts été constatés ils ne seraient plus collectés. 

Il est également envisagé de ne collecter les professionnels de santé que s’ils justifient bien d’avoir un contrat d’élimination des DASRI en parallèle.

Une campagne de communication à destination des particuliers

Pour les particuliers en automédication et les infirmiers libéraux qui interviennent au domicile de leurs patients, une campagne de communication va être réalisée par DASTRI. Il s’agit de l’éco-organisme national agréé par l’Etat français et financé par les industries de santé, qui collecte et traite les déchets d’activités de soins à risque infectieux perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic des maladies infectieuses transmissibles.

En cas de doute concernant les consignes de tri des DASRI, consultez cette infographie :

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...