Que faire de ses déchets verts ? Du paillage ! - SMICVAL

Fabriquer son paillis 100% récup !

Le paillage est une technique qui consiste à recouvrir le sol de matières organiques pour le nourrir et le protéger. Vous pouvez appliquer cette technique partout dans votre jardin : au pied de vos haies, de vos arbres et arbustes, de vos massifs de plantes, autour des fruits et légumes du potager, dans vos plantes en pot et jardinières…

 

Pourquoi pailler ?

La technique du paillage présente de nombreux avantages. Il permet de :

  • Garder la fraîcheur et maintenir l’humidité en été
  • Protéger vos plantes des fortes gelées en hiver
  • Empêcher les adventices (herbes indésirables) de pousser
  • Améliorer la qualité de votre sol : votre paillage va se décomposer au fur et à mesure en humus, l’enrichir de nutriments et le rendre plus fertile

De nombreuses enseignes de jardineries et grandes surfaces vendent du paillis prêt à être utilisé, mais vous pouvez tout à fait le réaliser vous-même en recyclant vos déchets verts issus de votre jardin ! Plus besoin de vous déplacer en Pôle Recyclage (déchèterie) : vos déchets verts sont de formidables ressources pour votre jardin.

Quelles matières et quelle technique utiliser pour votre paillage ?

  • Les matières organiques collectées au jardin qui se transforment rapidement en humus : les tontes de gazon, les feuilles mortes, le compost de plus de 3 mois… Vous pouvez utiliser ce paillis sur tout type de végétaux, essentiellement les plantations potagères et massifs fleuris.
    • Hauteur de 4 à 8 cm – installation printemps, été et automne
  • Les matières organiques achetées : paille de lin, de chanvre,… sont adaptées pour protéger les petites plantations.
    • Hauteur de 8 à 12 cm – installation printemps et été
  • Les autres matériaux de fauche (paille, foin) sont plutôt à utiliser pour les plantes potagères et la permaculture.
    • Hauteur 20 cm et plus – installation début printemps et été
  • Appelé B.R.F (Bois Raméal Fragmenté) prennent davantage de temps à se dégrader (6 mois et +) : les tailles de haies, d’arbres et d’arbustes broyés, ont un rôle de restauration des sols. À appliquer directement au sol sur quelques centimètres.
    • Hauteur de 4 à 8 cm – installation hiver jusqu’au début de printemps
  • D’autres matériaux peuvent apporter de la protection des sols et de l’esthétique : copeaux de bois (châtaigner, peuplier…), écorces d’arbres (pin) et coques de noix ou noisettes. Ce paillis « longue durée » est davantage indiqué au pied des arbres et arbustes avec un objectif très décoratif. Il est conseillé de mettre sous ce paillis des feuilles, tontes ou même du carton.
    • Hauteur 10 cm et plus – installation toute l’année selon les besoins notamment pendant les fortes chaleurs d’été.

À retenir :

Plus le paillage est installé en couche fine, plus il se dégrade vite.  Donc plus un paillage est installé en couche épaisse, plus la dégradation sera longue et aura un rôle de protection aux chaleurs caniculaires. Il restituera au sol soit plus d’azote, soit plus de carbone.

Réservez vos aiguilles de pin pour vos fraisiers, framboisiers, rhubarbe, ou vos plants d’ail : elles stimuleront la croissance de tous vos plants qui aiment le sol acide.

Comment faire son paillis fait maison ?

Avec vos tontes de gazon

  • Laissez sécher les résidus de tonte au soleil sur un bâche ou un drap 2 à 3 jours (ne jamais pailler avec de la matière humide!)
  • Etalez votre paillis autour de vos arbustes, dans vos jardinières, entre vos plantations de votre potager…
  • Attention, ce paillis est très riche en azote: évitez de l’utiliser sur de trop jeunes plants !

Avec vos petits déchets de jardin

  • Lorsque vous entretenez votre jardin, récupérez vos petits déchets dans un panier ou un sac: tiges sèches, fleurs fanées,  feuilles mortes, petites tailles d’arbustes…
  • Quand vous en avez suffisamment, faites les sécher sur une bâche ou un vieux drap.

L’idéal pour réaliser un paillis avec vos déchets de jardin, c’est de les broyer à l’aide d’un broyeur de végétaux. Si vous n’en avez pas, vous pouvez passer la tondeuse sur vos déchets séchés préalablement étalés, vous obtiendrez un très bon paillis !

Les derniers petits conseils

N’oubliez pas de désherber (ou pas…) avant de pailler (si vous ne paillez pas régulièrement et selon le type d’adventices : Liseron, Chiendent, le désherbage est conseillé pour ne pas se laisser envahir) et d’arroser avant et après avoir paillé autour de vos plantes, arbustes, arbres…

Le paillis se décompose plus ou moins rapidement : pensez à compléter régulièrement avec du nouveau paillis.

Et voilà ! Grâce à cette technique, vous avez recyclé vos déchets verts et fabriqué votre propre paillis qui nourrit et protège votre jardin !

Consulter les autres articles

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...

Réduire ses déchets sans dépenser, c’est possible !

Nous en parlons de plus en plus autour de nous : nous produisons trop de déchets au quotidien. En 40 ans, notre production de déchets a doublé ! En 2019, sur notre territoire, chaque habitant a produit en moyenne 221 kg par an d’ordures ménagères résiduelles (le...

4 solutions simples pour trier et recycler vos déchets organiques

Les déchets organiques (ou biodéchets) représentent un tiers de notre poubelle non triée (le contenu de votre bac marron). Séparer les biodéchets et assurer leur retour au sol grâce au compost permet de réduire le gaspillage de ressources et alléger considérablement...