Mon bébé Zéro déchets - SMICVAL

Trucs et astuces pour réduire les déchets autour de la puériculture

Conscients de l’enjeu environnemental que constitue la gestion des déchets, vous vous demandez peut-être comment limiter les dégâts provoqués par ce petit arrivant dans votre maison : bébé…

Comment mieux consommer ?

  • À l’achat d’abord, faites vos courses en prenant avec vous vos sacs, cabats , paniers réutilisables (dans le sac à Langer ou la poussette par exemple). Préférez les produits recyclés ou recyclables, les moins emballés et en grand format. Optez pour de la vaisselle pour bébé écologique, les vêtements en polaire (recyclage des bouteilles) sont de bons exemples et ne coûtent pas plus chers !
  • Privilégiez le lavable au jetable, ainsi on peut se procurer des coussinets lavables, des bavoirs et couches lavables. Pour l’achat de matériel, il est également possible de trouver un choix fabuleux sur le marché de l’occasion (internet, vide-greniers, dépôts-ventes) ou mieux de le louer. Et oui, le tire-lait et le pèse bébé peuvent se louer en pharmacie voire être remboursés par la sécurité sociale sous certaines conditions.

Mais sachez que l’allaitement ne produit pas de déchet !

  • Pour le choix des produits d’entretien de votre matériel, inutile d’investir dans les lessives “spéciale bébé” utilisez des noix de lavage non toxiques et totalement allergéniques ! Les produits d’entretiens eco-labellisés et les astuces naturelles de grand-mère feront aussi l’affaire.
  • Je confectionne moi-même mes petits pots pour bébé en privilégiant les légumes et fruits en vrac ! tout en calculant bien les quantités, en surveillant les dates de péremption pour éviter le gaspillage alimentaire et je congèle mes petits pots pour que bébé ait à manger chaque jour un menu différent !

Comment moins jeter ?

  • Réutilisez les emballages comme les boîtes de lait pour ranger vos crayons, vis, clous, cotons, etc…
  • Revendez les vêtements trop petits ou faites-en don à une association caritative ou sur internet, échangez entre particuliers…
  • Composter vos déchets organiques seul ou à plusieurs.
  • Apprenez à coudre et réparer vos objets ou faite-le faire cela crée de l’emploi.

Alors, agissons ensemble et laissons une planète meilleure à nos enfants en commençant à changer nos habitudes, dès maintenant.

 

Pour plus de détails et de bonnes recettes (liniment, couche lavable…) cliquez sur les liens “Voir aussi” sur votre droite. 

La consommation moyenne de couches par enfant peut être estimée ainsi :

  • à raison de 6 couches par jour pendant en moyenne 3 ans, un bébé utilise plus de 6 500 couches !
  • Le poids de ces couches jetables représente 1000 kg par enfant, soit une tonne !
  • Le nombre de litres d’eau utilisés pour produire une tonne de cellulose s’élève à 55 000 litres. Sans oublier la consommation d’énergie nécessaire pour la fabrication et pour la destruction des couches jetables…
  • Quant au budget que cela représente pour la famille, on estime que le coût total des couches jetables pour un nourrisson jusqu’à ses 3 ans se situe entre 1300 et 2500 euros selon les marques.

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...