février 2020 - SMICVAL
L’innovation démocratique au service du Zero Waste

L’innovation démocratique au service du Zero Waste

Le 29 janvier, une cinquantaine d’élus du territoire se sont réunis au Smicval pour un séminaire sur l’innovation démocratique et la participation citoyenne. Quel rapport avec les déchets ? Rien et tout à la fois !

Pendant longtemps, les déchets ont été considérés comme un produit de notre société, une conséquence de notre mode de vie dont il fallait bien s’occuper, on parle ainsi d’« externalité négative » dans notre jargon. Les élus du Smicval ont décidé de sortir de ce modèle basé sur la logistique pour porter un réel projet de société basé sur plus de sobriété, une consommation respectueuse de l’environnement et des humains. L’objectif : faire basculer le territoire dans une dynamique Zéro Déchet, Zéro Gaspillage !

Pour diminuer drastiquement la quantité de déchets générée sur le territoire, le Smicval va donc accompagner les citoyens à modifier leurs modes de consommation. Or, nous savons tous que changer nos habitudes n’est pas facile ! Qui n’a pas déjà échouer à tenir sa bonne résolution de manger moins de chocolat, faire plus de sport, se coucher plus tôt ? Le défi est donc de taille !

Pour y arriver, il n’est pas question d’imposer des mesures radicales, les changements ne seraient pas adoptés et les mesures pourraient être mêmes contres productifs. Pour envisager un tel changement, il est bel et bien nécessaire d’imaginer avec les citoyens du territoire quelles seront les actions les plus efficaces et pertinentes qui mèneront à cette transformation du territoire. En effet, si je suis individuellement impliqué dans un choix, je saurai identifier le levier du changement qui me correspond le plus et surtout, je serai beaucoup plus à même de le défendre et le mettre en œuvre.

Les déchets sont donc un sujet démocratique à part entière !

Pour mener à bien son projet, le Smicval doit donc activer la démocratie et recréer du lien direct entre la collectivité et ses citoyens.

Les élus ont ainsi échangé avec Aurélie Corbineau, maire de Verdun sur Garonne et Jérôme Perdrix, adjoint à la mairie d’Ayen, qui sont tous les deux des élus engagés dans la vie démocratique de leur commune : conseils municipaux ouverts aux questions des habitants, invitations personnelles de citoyens tirés au sort, café citoyens thématiques, retours d’expériences et méthodologie…

Les témoignages de ces deux élus furent complétés par une présentation d’Armel Le Coz, de l’association Démocratie Ouverte avec qui la journée était co-organisée.

L’après-midi, les élus se sont essayés à imaginer des dispositifs d’actions avec les citoyens pour permettre une transition vers le Zero Waste*. Au menu : ateliers participatifs, défis collectifs, panel citoyen, dynamiques de quartiers, co-développement de projets entre le Smicval et des acteurs du territoire, contrats individualisés entre les citoyens, la commune et le Smicval…

Au cours de ces prochaines semaines, le Smicval va donc travailler à la méthode de co-construction avec les habitants et acteurs du territoire, vous devrez donc bientôt entendre parler de nous !

Et vous, quel est votre avis ? Comment avez-vous envie de participer à la bascule Zéro Déchet de ce territoire ?

* Le Zero Waste c’est quoi ?

Le Zero Waste, un terme qui interroge, dont la traduction française est complexe. En effet, ce terme anglophone va au-delà de la notion zéro déchet et englobe également le zéro gaspillage, intégrant ainsi la préservation des ressources (matières, énergie, eau, air etc.).

Réduction de notre impact sur toute ressource (ressources naturelles, humaines, économiques…)

Prendre en compte l’impact de chaque action sur notre écosystème et les ressources qui lui sont associées.

Même si quelque chose ne produit pas de déchet, sa conception ou son utilisation peut polluer l’air, utiliser beaucoup d’énergie, être fabriqué dans des conditions difficiles pour les employés… Le Zero Waste prend en compte l’impact environnemental d’une consommation sur l’ensemble de la chaîne : de la conception, à l’utilisation jusqu’à son réemploi ou, le cas échéant, sa mise au rebut.

Consulter les autres articles

Hommage à Alain Marois, Président d’honneur du Smicval

Le mercredi 8 juillet 2020 s’est tenue la dernière Assemblée Générale du SMICVAL du mandat 2014/2020 avant le renouvellement des instances. L’ensemble des élu.e.s dressent le bilan du travail réalisé et saluent le chemin parcouru tout au long de leur mandat. Lors de cette assemblée, trois agents ont souhaité rendre un hommage fort à Alain Marois, Président d’honneur du SMICVAL. Merci à eux !

Le compost du Smicval

Le tri des matières organiques (végétaux et restes de repas) s’avère très utile, car, une fois valorisées, elles deviennent un amendement organique très riche pour la terre : le compost.
Au Smicval, nous fabriquons des composts certifiés Utilisables en Agriculture Biologique et depuis 2015, la plateforme de compostage a été la 1ère de France à obtenir le label qualité ASQA (Amendement Sélectionné Qualité Attestée)!
Ce référentiel est le plus exigeant de tous.

Que faire de ses déchets verts ? Episode 3 : recycler sa tonte

Sur notre territoire, les végétaux représentent plus d’un tiers des apports en Pôle Recyclage. Ils sont valorisés sur notre plateforme de compostage, et cet amendement est ensuite destiné principalement aux exploitations viticoles et agricoles du territoire. Ces dernières années, les apports de végétaux en Pôle Recyclage ont nettement augmenté et nos espaces de stockage arrivent de plus en plus vite à saturation.

Le jardinage Zéro Déchet. Épisode 1 : Créer un mini-potager

Vous êtes tenté.e par l’idée d’avoir un mini-potager mais n’avez pas assez d’espace dans votre jardin, votre terre est trop compacte, vous vivez en appartement… pas de panique ! Pour créer un mini potager, vous n’avez pas besoin de beaucoup de terrain. Un rebord de fenêtre suffit !

Que faire de ses déchets verts ? Épisode 2 : Le paillage

Le paillage est une technique qui consiste à recouvrir le sol de matières organiques pour le nourrir et le protéger. Vous pouvez appliquer cette technique partout dans votre jardin : au pied de vos haies, de vos arbres et arbustes, de vos massifs de plantes, autour des fruits et légumes du potager, dans vos plantes en pot et jardinières…

Que faire de ses déchets verts ? Épisode 1 : Un potager en lasagnes

Le printemps s’est installé, vous vous êtes déjà probablement attelé.e à la tonte de votre gazon, à la taille des haies et aux semis de saison… Et très rapidement, vous vous retrouvez sûrement avec plusieurs tas de déchets verts, parsemés dans votre jardin.

Nous avons interrogé Guislaine, notre cheffe de projet Biodiversité, qui vous propose, plutôt que de vous donner un cours théorique sur le recyclage de vos déchets verts, de vous emmener faire un tour dans son jardin !

Situation de crise, comment réduire ses déchets ?

En situation de crise comme nous vivons actuellement avec l’épidémie du Coronavirus, la gestion des déchets est essentielle mais plus difficile à mettre en œuvre qu’en temps normal (protection des agents, confinement, salubrité…).

Dans ce cadre, il est donc souhaitable de soutenir les agents de collecte et votre syndicat en limitant les volumes de déchets présentés à la collecte.

L’innovation démocratique au service du Zero Waste

Les déchets, un sujet démocratique ?
Le 29 janvier, une cinquantaine d’élus du territoire se sont réunis au SMICVAL pour un séminaire sur l’innovation démocratique et la participation citoyenne. Quel rapport avec les déchets ? Rien et tout à la fois !

Le Smicval vous souhaite une excellente année 2020

Le Smicval vous souhaite une excellente année 2020 !

SERD – Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Cette année, au SMICVAL, nous avons décidé de mener une action phare sur Facebook à l’occasion de la SERD ! Nous avons ainsi invité nos followers à participer au Bingo du Zéro Déchet, jeu que nous avons inventé pour l’occasion.