Trier ses restes alimentaires - SMICVAL

Compostage ou collecte, trions nos biodéchets !

Les restes alimentaires représentent plus de 30% des déchets ménagers du bac marron. Les trier permet de réduire le poids et le coût de traitement des ordures ménagères. On limite ainsi les jus polluants en centre d’enfouissement et on fait des économies.

2 solutions pour triers ses biodéchets

1- J’utilise la collecte des restes alimentaires que propose le Smicval

 

Depuis 2004, le Smicval assure la collecte des restes alimentaires en porte à porte pour 15 communes Abzac • Arveyres • Cadarsac • Coutras • Galgon • Guîtres • Izon • Les Billaux • Les Eglisottes • Les Peintures • Libourne • Sablons • Saint-Denis-de-Pile • Saint-Seurin-sur-l’Isle • Vayres.

Si vous faites partie de ces 15 communes a en bénéficier, profitez-en !

  • Dans la cuisine, quand je prépare les repas, lorsque je débarasse la table, tous les restes alimentaires peuvent aller dans mon bio-seau (épluchures, restes de repas, coquilles de crustacés, coquilles d’oeuf, marc de café, etc.) dans lequel j’aurai disposé un sac biodégradable fourni par le Smicval. 
  • Lorsque mon bio-seau est pleinj’enlève le sac biodégradable que je noue et que je dépose dans le bac gris de collecte.
  • Le Smicval collecte en porte-à-porte votre bac toutes les semaines et 2 fois par semaine en été. Pensez à le sortir la veille du jour de la collecte (après 17h).

2- Je composte mes déchets de cuisine

Pour toutes les autres communes, composter chez soi, c’est facile et bénéfique pour l’environnement. Les épluchures et autres matières organiques se dégradent naturellement et produisent un engrais écologique et de très bonne qualité pour vos potagers et vos jardins.

Beaucoup de produits alimentaires, mais également des déchets de cuisine se compostent très bien : épluchures, coquilles d’œufs, filtres et marc de café, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, fleurs fanées, mouchoirs en papier et essuie-tout, sciures et copeaux de bois, papier journal, cartons, etc.

Pour réussir son compost, il faut respecter les 3 règles d’or :

  1. Mélanger la nature des déchets. Les secs (paille, papier journal, carton…) avec les humides (épluchures, fruits et légumes…)
  2. Aérer les matières. Il faut brasser son compost pour apporter l’oxygène nécessaire à la dégradation. 
  3. Surveiller l’humidité. Le compost doit être humide, mais pas trop. 

Pour ceux qui n’ont pas de jardin, avez vous pensé au lombricompostage ? C’est une méthode de compostage qui repose sur le travail de petits lombrics (vers de terre) spécialisés dans la décomposition de la matière organique. Une fois installé dans votre cuisine, vous réduisez de 40 à 50 % le contenu de votre poubelle sans effort. Les vers produisent pour vous du compost et de l’engrais, idéal pour enrichir vos pots de fleurs!

Consulter les autres articles

Zoom sur l’upcycling de planches de skateboard avec Robax

Aujourd’hui, nous allons à la rencontre de Norbert, alias Robax, un menuisier passionné de recyclage dont une des activités consiste à transformer des planches de skate cassées ou trop usées en objets du quotidien. Une démarche d’upcycling* originale et unique !...

Recyclez les feuilles mortes de votre jardin !

L’automne s’installe progressivement dans nos jardins, les arbres se préparent à leur période de dormance hivernale et leurs feuilles cuivrées tombent peu à peu… Contrairement aux idées reçues, les feuilles mortes représentent une vraie richesse pour votre jardin !...

Une triple certification QSE renouvelée pour le SMICVAL

Cette année, le SMICVAL a obtenu le renouvellement de sa triple certification QSE (Qualité, Santé/Sécurité et Environnement). Qu’est-ce que cela signifie ? Pour y voir plus clair, nous avons posé quelques questions à Stéphanie Berjal, Responsable QSE au SMICVAL depuis...

Une rentrée scolaire Zéro Déchet Zéro Gaspillage, c’est possible !

La rentrée scolaire approche à grands pas et comme tous les ans à cette époque,  se pose la question de l’achat de fournitures scolaires. Le risque ? Tomber sans s’en rendre compte dans le piège de la surconsommation. Pour éviter de gaspiller et de (trop) produire de...

Nos tontes et feuilles ne sont pas des déchets !

Sur le territoire du SMICVAL, plus d’un tiers des apports en Pôle Recyclage sont des végétaux. Parmi eux, on y retrouve des branchages, du bois, mais aussi des restes de tonte de gazon et des feuilles. Or, les tontes et feuilles ne sont pas des déchets, mais bien des...

TRIGIRONDE, le nouveau centre de tri, ouvrira ses portes en 2023

En 2023, le Pôle Environnement de Saint Denis de Pile accueillera TRIGIRONDE, le nouveau Centre de Tri, en réponse aux exigences de la Loi sur la Transition Énergétique pour développer l’économie circulaire dans les territoires de 2015. En effet, cette obligation...

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...