Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire - SMICVAL

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à Fronsac que Pierre Barbier, alias CyclO PierrO, nous reçoit, entre deux réparations.

C’est parti !

Que proposez-vous chez CyclO PierrO ?

CyclO PierrO, c’est avant tout un atelier alternatif dédié à la réparation de vélos. Alternatif parce que mon principe de base, c’est le recyclage : sur un vélo, rien ne se jette, tout se récupère (ou presque) ! Je récupère des vélos, et en fonction de leur état, soit je les retape et les mets en vente pour leur donner une seconde vie, soit je les démantèle et j’utilise leurs pièces détachées pour réparer d’autres vélos. Je vends aussi des pièces détachées d’occasion, pour les bricoleurs qui souhaitent réparer leur vélo eux-mêmes.

D’où viennent les vélos que vous récupérez ?

Grâce à une convention signée avec le SMICVAL, j’ai la possibilité de récupérer des vélos déposés sur les 8 Pôles Recyclage (déchetteries) du territoire, destinés à être jetés. Je les sauve directement de la benne, donc de l’enfouissement ! Je reçois également beaucoup de dons directement à l’atelier : les gens qui souhaitent se débarrasser de vélos viennent les déposer ici. Mon objectif, c’est que plus aucun vélo ne soit jeté ! Même si cela nécessite parfois quelques adaptations, il existe toujours des solutions pour remettre un vélo en état.

Comment est né votre projet ?

Mon projet est né d’un constat simple : en 2015, 3 millions de vélos ont été jetés alors que 5 millions de vélos ont été vendus neufs. C’est un non-sens ! Après avoir fait un tour de France des Recycleries (à vélo bien-sûr), j’ai décidé de créer une structure qui lutte contre ce gaspillage. En récupérant les vélos destinés à être jetés et en les revalorisant, mon atelier s’inscrit dans une vraie démarche d’économie circulaire.

Si vous voulez vous débarrasser d’un vélo, il existe plein de solutions pour éviter de le jeter : vous pouvez le déposer au SMICVAL Market, dans les zones de réemploi des Pôles Recyclage (déchèteries), mais vous pouvez aussi le donner sur Donnons.org, Le Bon Coin, Geev… Les solutions existent, à nous de les utiliser pour donner une seconde vie aux vélos plutôt que de les jeter !

Merci à CyclO PierrO pour son engagement dans la démarche Zéro Déchet Zéro Gaspillage !

Suivez ses aventures ici et , ou sur RDV à son atelier situé au 7 chemin Quai de l’Isle Loiseau 33 126 Fronsac.

 

*****

Cyclo Pierro est partenaire du SMICVAL à l’occasion du Tour de France : venez nous rendre visite les 16 et 17 juillet sur le quai d’Amade à Libourne et tentez de remporter un des vélos remis en état par Cyclo Pierro !

Consulter les autres articles

Une triple certification QSE renouvelée pour le SMICVAL

Cette année, le SMICVAL a obtenu le renouvellement de sa triple certification QSE (Qualité, Santé/Sécurité et Environnement). Qu’est-ce que cela signifie ? Pour y voir plus clair, nous avons posé quelques questions à Stéphanie Berjal, Responsable QSE au SMICVAL depuis...

Une rentrée scolaire Zéro Déchet Zéro Gaspillage, c’est possible !

La rentrée scolaire approche à grands pas et comme tous les ans à cette époque,  se pose la question de l’achat de fournitures scolaires. Le risque ? Tomber sans s’en rendre compte dans le piège de la surconsommation. Pour éviter de gaspiller et de (trop) produire de...

Nos tontes et feuilles ne sont pas des déchets !

Sur le territoire du SMICVAL, plus d’un tiers des apports en Pôle Recyclage sont des végétaux. Parmi eux, on y retrouve des branchages, du bois, mais aussi des restes de tonte de gazon et des feuilles. Or, les tontes et feuilles ne sont pas des déchets, mais bien des...

TRIGIRONDE, le nouveau centre de tri, ouvrira ses portes en 2023

En 2023, le Pôle Environnement de Saint Denis de Pile accueillera TRIGIRONDE, le nouveau Centre de Tri, en réponse aux exigences de la Loi sur la Transition Énergétique pour développer l’économie circulaire dans les territoires de 2015. En effet, cette obligation...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...