Changeons les règles ! - SMICVAL

Les règles font encore l’objet de tabous et de honte dans notre société. Il existe très peu d’informations publiques et facilement accessibles sur l’utilisation et les multiples impacts des protections menstruelles. A l’échelle mondiale, la quantité de déchets produits est vertigineuse : chaque seconde, 1447 protections hygiéniques sont jetées dans le monde !

Un impact environnemental et sanitaire considérable

La fabrication des protections hygiéniques jetables nécessite une quantité considérable de ressources. Une fois jetées à la poubelle, elles sont incinérées, ou enfouies.

Il arrive que les protections menstruelles soient jetées dans les toilettes. Les microparticules de plastiques et autres substances chimiques n’étant pas toutes traitées par les stations d’épurations, elles polluent durablement les sols et les cours d’eau et portent atteinte à la biodiversité.

Elles représentent le 5ème type de déchet en plastique à usage unique le plus répandu sur les plages… tout ça pour des protections qui n’ont servi que quelques heures !

Les protections menstruelles jetables présentent également de forts enjeux sanitaires. On peut y retrouver un certain nombre de substances chimiques.

Le manque d’études scientifiques ne permet pas d’évaluer précisément les conséquences de l’absorption de toutes ces substances associées, ainsi que les risques posés par une exposition prolongée.

Trois alternatives réutilisables

Bonne nouvelle : de plus en plus d’alternatives réutilisables aux protections jetables se développent ! Coupes menstruelles, serviettes et culottes lavables représentent des alternatives saines et écologiques. Elles permettent de produire moins de déchets tous les mois et sont plus respectueuses de la santé !

En moyenne, une personne consomme 12 000 protections menstruelles au cours de sa vie. Les protections menstruelles réutilisables ont une durée de vie de 5 à 10 ans, contre quelques heures pour les jetables.

En plus de réduire le poids de nos poubelles et donc des déchets enfouis, elles permettent d’éviter le recours au plastique à usage unique ! D’autre part, ces alternatives sont réutilisables pendant des années et reviennent bien moins cher à la longue que les protections jetables.

Fabriquez vos propres serviettes lavables 100% récup !

Choisissez des chutes de tissu en fibres naturelles (coton, chanvre…) pour qu’elles soient respirantes. Pour le morceau de tissu imperméable (face du dessous), vous pouvez utiliser de la toile  de parapluie (parfait pour réutiliser la toile du parapluie cassé qui traîne dans votre garage !).

Vous souhaitez partager cette campagne et télécharger les visuels en HD ?

C’est possible sur ce lien !