Achetons durable ! - SMICVAL

Des produits solides, réparables ou des produits d’occasion

Que l’on parle d’achats durables ou responsables, l’objectif est le même. Mieux acheter en sélectionnant les produits qui ont le moins d’impact sur l’environnement tout au long de leur cycle de vie (production, distribution, utilisation, fin de vie), et qui respectent les droits sociaux de ceux qui ont participé à sa production, par exemple dans le cadre du commerce équitable. Le concept d’achats durables est large, voici quelques conseils.

1-Envisageons la location en lieu et place de l’achat.

Nous entendons parler de la consommation collaborative depuis des mois et nous n’en voyons pas toujours l’intérêt. Pourtant, la location d’objet va nous changer la vie ! Ce nouveau mode de consommation aura un impact sur la planète tout en améliorant notre qualité de vie.

Alors consommons autrement… c’est bien!

Louer ses objets est écologique et permet de les utiliser à 100% au lieu de les laisser au fond d’un placard. Exemple : Nous avons acheté un appareil à raclette cette année ! Nous allons nous en servir, quatre ou cinq fois ? On peut se dire que ça nous a coûté environ une soixantaine d’euros. En louant ainsi notre appareil tout au long de l’année nous rentabilisons notre achat !

2-Donnons, troquons, vendons…

N’hésitons pas à nous rendre dans une ressourcerie pour les objets que nous pensons réparables. Sinon, ce sera le Pôle Recyclage !

Concernant les objets que nous souhaitons donner, le réseau d’Emmaüs fait partie des incontournables, mais il y a également les associations locales comme le secours  populaire, les ressourceries locales comme Les Ateliers de 2 mains(St Denis de Pile), Eco Recyclage (Libourne), Le Phénix (St Mariens), Blaye Canton Solidarité (St Seurin de Cursac) . Également, les zones de gratuités organisées par le SMICVAL lors d’événements sur les communes de notre territoire (ex : SERD) ou encore toutes les 1ère semaine de chaque mois sur 5 pôles recyclage (St Denis de Pile, Libourne Ballastière, St Seurin sur l’Isle, St Gervais et St Mariens) que nous pouvons exploiter. 

Ne pas oublier les brocantes et les vide-greniers. Pour le troc, la vente et l’achat d’occasion utilisons les réseaux sociaux et autres sites internet.

Louer ses objets s’adresse à tous les particuliers sans exception. Chacun d’entre nous peut proposer ses biens en location, à des prix inférieurs aux prix pratiqués par les commerces classiques. Nous pouvons le faire via un site spécialisé ou sans intermédiaire. Les locations les plus recherchées sont le matériel de bricolage, la voiture et le matériel de saison comme les tondeuses à gazon en été ou les skis en hiver.

3-L’achat groupé un  vrai bon plan !

Partager un objet dont nous ne nous servons que très peu nous permet de réduire l’impact environnemental lié à sa fabrication et de faire des économies.

Prenons l’exemple d’un achat groupé, pour l’entretien du jardin, d’un tracteur tondeuse. Le coût de ce type d’investissement reste élevé pour le nombre de fois où nous allons l’utiliser. L’achat groupé avec des amis ou des voisins permet d’économiser une grosse somme qui pourra plutôt être investi pour nos petits plaisirs.

A tester !

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...