avril 2021 - SMICVAL
Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas satisfaisants. La production des déchets progresse toujours et le recyclage n’est pas suffisant (moins de 50% des déchets collectés sont recyclés !). Il ne s’agit pas que d’un problème conjoncturel mais bien des conséquences d’un modèle de consommation très peu vertueux en termes d’utilisation des ressources.

Une situation complexe au niveau local

Cette situation est encore plus vraie au niveau local et plus particulièrement en Gironde où les collectivités assurant la gestion des déchets font face à :

La gestion des déchets en France, c’est :

–    Le poids de la Tour Eiffel de déchets produits toutes les 20 minutes

–    17 milliards d’€ par an

–    Une progression de 5% tous les ans

1- Une très forte augmentation de leur coût (+10% d’augmentation des coûts sur les 5 années à venir) engendrée par :

2- L’effondrement des recettes engendré par la diminution très importante de la revente des matériaux recyclés (plus d’échanges mondiaux, baisse de l’activité économique et abandon des pays asiatiques).

Jusqu’à présent, le Smicval a pu amortir cet effet économique dit “ciseau” grâce à une gestion saine et optimisée et une anticipation des risques. Aujourd’hui, il est nécessaire d’aller beaucoup plus loin.

IMPACT : la solution proposée sur le territoire du SMICVAL

En 2019, le SMICVAL a anticipé cette situation en votant à l’unanimité sa stratégie 2020 – 2030, IMPACT, le 30 avril 2019. Ce plan stratégique ne vise qu’une seule ambition : la réduction drastique des déchets des 138 communes et plus de 210 000 habitants.
Comment allons-nous faire ?
  • S’attaquer aux causes – la production de déchets, plutôt qu’aux conséquences – leur collecte, leur recyclage et leur traitement ;
  • Replacer tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, collectivités…) au coeur de la problématique et favoriser leur consultation et leur inclusion dans l’élaboration des solutions ;
  • Prioriser le changement de comportement : passer de l’envie à l’action ;
  • Se concentrer sur 4 flux prioritaires :
o   La matière organique : restes et préparation de repas, végétaux, tontes… qui représentent 33% de la poubelle o   Les plastiques que l’on retrouve partout dans notre vie o   Les encombrants en déchèterie (meubles, électroménager, matelas… = 10% de nos déchets) o   Les textiles sanitaires (couches, lingettes), déchets peu connus mais en très forte progression

Des objectifs ambitieux… déjà atteints par d’autres collectivités en France

Les objectifs à 2030 sont :

  • Réduire les Ordures ménagères résiduelles de 221kg/an/habitant à moins de 100 kg/an/habitant
  • Ne plus avoir à traiter des végétaux, tontes, restes de repas et de plastiques à usage unique
  • Baisser de 90% les encombrants (meubles, électroménagers, matelas…) et de 50% les textiles sanitaires
Pour financer cette situation et accompagner ces transformations le SMICVAL vient de modifier sa stratégie économique. Appelée stratégie sociale et environnementale, elle s’appuie sur la mise en œuvre de 4 réformes structurelles visant non seulement à maîtriser la hausse des coûts et mais également à financer la transition vers un modèle Zero Waste plus soutenable et durable sur le territoire. Ces 4 réformes structurelles sont les suivantes :
  • Refonte complète du service de collecte des déchets
  • Réduction massive des déchets collectés
  • Maîtrise des coûts de traitement des déchets éliminés ou recyclés
  • Réformer la fiscalité pour optimiser les ressources, inciter aux pratiques vertueuses et rendre juste socialement les efforts de chacun.
Notre ambition est de changer la vie des habitants et habitantes de notre territoire. Nous voulons, dans un futur proche, créer un écosystème environnemental, social et économique soutenable et durable pour le territoire : moins de déchets, plus de ressources, des circuits courts, du maraîchage bio, le développement de l’achat en vrac, de la réparation, de zones de don et d’échange, de la production industrielle innovante locale… et donc plus de lien social sur nos communes et de pouvoir d’agir individuel pour les citoyens !

Et pour atteindre nos objectifs ambitieux, nous avons besoin de vous ! Participez aux décisions qui vous concernent et donnez votre avis sur #SmicvalCitoyen, notre plateforme numérique : 

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...
Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffle

Nous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de déchets produits au quotidien.

En parallèle, sur le plan économique, nous faisons face à une très forte augmentation de nos coûts : l’augmentation, d’une part, de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) au niveau national et d’autre part, des coûts de traitement des déchets au niveau local, en Gironde, par Veolia.

Pour relever les défis environnementaux et économiques liés à la gestion des déchets, nous avons besoin de vous !

Les habitant.e.s du territoire invité.e.s à s’impliquer

Face à ce constat, le SMICVAL souhaite lancer un grand débat public avec les citoyens de son territoire. En effet, votre participation et votre implication sont indispensables pour bâtir des projets répondant au mieux à vos besoins.

C’est pourquoi nous inaugurons dès aujourd’hui une plateforme numérique, SMICVAL Citoyen, qui vous permet de prendre part aux projets et aux décisions qui ont ou auront un impact sur votre quotidien.

Les grands projets soumis au débat public

Pour vous impliquer dans les décisions locales qui vous concernent, vous pourrez donner votre avis et réagir sur les chantiers suivants :

  • Refondre complètement le service de collecte des déchets
  • Réformer la fiscalité pour optimiser les ressources
  • Réduire les ordures ménagères résiduelles
  • Ne plus avoir à traiter les déchets organiques (tonte de gazon, restes alimentaires…) ou encore le plastique à usage unique
  • Baisser de 90% les encombrants déposés en Pôle Recyclage

Baisser de 50% les textiles sanitaires (couches, protections hygiéniques, mouchoirs, coton-tiges…)

Avec vous, le SMICVAL souhaite créer des projets fondés sur vos usages, vos besoins et vos idées !

De l’information à la co-construction, nous vous proposerons différentes modalités de participation pour créer ensemble un écosystème environnemental, social et économique soutenable et durable pour notre territoire.

Ensemble, construisons notre futur désirable !

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...
Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets et changer les comportements. Selon vous, quelle option a été retenue ?

Le défi est alors lancé : concevoir un équipement qui permette d’aller plus loin dans la réduction des déchets et dans le recyclage, de replacer les citoyens au coeur de leur responsabilité, tout en recréant du lien social… En résumé : démontrer qu’un autre modèle social, économique et écologique est possible.

 

En Avril 2017, le SMICVAL Market de Vayres, un concept inédit en France, est inauguré.

Le principe : Donnez, Prenez, Recyclez

Le SMICVAL Market, c’est une idée simple : ce qui n’a plus d’utilité pour les uns peut en avoir pour les autres ! Il repose ainsi sur deux principes : le don et le réemploi. Il est conçu comme un supermarché, mais à l’envers : les usagers viennent déposer les objets et les matériaux dont ils n’ont plus l’utilité, et peuvent en récupérer de nouveaux gratuitement, comme ils le souhaitent.

Une lampe qui fonctionne encore mais dont vous souhaitez vous séparer ? Direction la Maison des Objets ! Une vasque démontée venant d’une salle de bains que vous rénovez ? Direction le Préau des matériaux ! Il y a de fortes chances pour que ces objets soient utiles à d’autres usagers, qui peuvent se servir librement à leur tour. Le modèle est basé sur le don et l’échange, tout simplement.

Le SMICVAL Market reprend les codes de la grande distribution : les objets sont présentés par rayonnage : bricolage, enfance, déco, livres, vaisselle… Des caddies sont disponibles à l’entrée : au SMICVAL Market, on fait aussi ses courses, mais gratuitement !

L’économie circulaire au coeur du concept

L’objectif ? Réduire au maximum l’enfouissement, et s’inscrire ainsi dans une démarche d’économie circulaire : on réutilise et on recycle les objets dont nos voisins ne se servent plus. Le fonctionnement du SMICVAL Market permet d’éviter le gaspillage : les objets qui peuvent être réutilisés sont réintroduits dans un circuit de consommation et bénéficient ainsi d’une seconde vie

Derrière ce concept, se cache également l’intention de changer notre regard collectif sur les déchets. Plutôt que de cacher les déchets, on les montre dans un beau lieu, propre, qui les met en valeur. Ils deviennent des ressources.

Réutiliser plutôt que jeter

Depuis son inauguration en 2017, ce sont près de 10 000 objets qui sont déposés par an dans les rayons du SMICVAL Market. Ce sont donc 10 000 objets qui ont été échangés plutôt que jetés. Nous avons également observé une baisse de 60% de la quantité de déchets destinés à l’enfouissement. Le taux de recyclage et de valorisation a bondi de 85% grâce au test de nouvelles filières de recyclage. Début 2021, nous avons lancé une étude en partenariat avec Eco-mobilier qui consiste à analyser le contenu des apports en Pôle Recyclage. Au SMICVAL Market, 80% des jouets déposés par les usagers sont repris par d’autres usagers !

En 4 ans d’existence, le SMICVAL Market est perçu par ses usagers comme un lieu apaisé. Ces derniers y retrouvent de la convivialité et des échanges. Une ancienne déchetterie désormais créatrice de lien social ? Un pari réussi !

Et demain ?

Deux SMICVAL Markets sont actuellement en cours de conception, avec de nouvelles fonctionnalités (ateliers de réparation, galerie marchande…) qui en feront de véritables lieux de vie. L’un sur Reignac, en partenariat avec la Communauté de Communes de l’Estuaire, et l’autre sur Libourne, sous un format de tiers-lieu urbain.

Le concept du SMICVAL Market est né d’une volonté politique forte. Le SMICVAL a imaginé un équipement innovant, performant et porteur de sens. Il s’inscrit dans la stratégie politique du SMICVAL, qui porte un projet de territoire ambitieux : réduire les déchets, réinventer nos modes de consommation et tendre vers une société plus sobre, plus respectueuse des ressources et plus solidaire.

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...
L’art de bien composter en 3 étapes

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour votre potager et votre jardin. Pour produire un bon compost, il est nécessaire de respecter quelques principes simples, que nous vous présentons dans cet article !

Quels déchets peut-on composter ?

  • Les restes de cuisine

  • Epluchures, coquilles d’œuf, marc de café, filtres en papier, pain, laitages, croûtes de fromage, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, sachets de thé etc.

  • Les végétaux

  • Restes de tonte de gazon, tailles de haies, mauvaises herbes, feuilles, fleurs fanées, petits branchages, etc.

  • Les déchets de maison

  • Mouchoirs en papier, essuie-tout, sciure et copeaux de bois, papier journal, paille, cendres, carton, litière d’animaux herbivores, etc.

     

Ces déchets sont répartis en plusieurs catégories :

  • Les déchets plutôt carbonés :

  • tailles de haies, branches, paille, écorces, feuilles mortes, sciure et copeaux de bois, herbe sèche, papier journal, marc de café avec le filtre, sachet de thé, essuie-tout, cartons etc.
  • Les déchets plutôt azotés :

  • épluchures de légumes, restes de fruits, coquilles d’œufs, algues d’aquarium, tontes de gazon etc. L’eau qu’ils contiennent est très utile au processus, mais seuls, ils se tassent et s’asphyxient, générant des écoulements et des odeurs désagréables.
  • Les déchets humides :

  • restes de cuisine, tontes de gazon, pousses vertes etc.
  • Les déchets secs :

  • branches, paille, papier journal, sciure, etc. Seuls, ils ne se compostent pas !
  • Les déchets grossiers :

  • tailles et déchets fibreux broyés. L’enchevêtrement de ces matériaux crée des vides dans lesquels l’air peut circuler, ce qui facilite l’aération. Cependant, s’ils sont trop nombreux, ils risquent d’entraîner un dessèchement des déchets en compostage.
  • Les déchets fins :

  • restes de cuisine, sciure, tonte de gazon, etc. Ils se tassent facilement, empêchant le passage de l’air.

3 principes pour bien composter : mélanger, aérer, surveiller

Mélanger

Pour réussir son compost, la première règle à observer est d’aboutir à un mélange équilibré de ces différents types de matière organique dans son composteur. C’est ce mélange qui permettra d’obtenir un compost de qualité. Pour vous donner un repère, il convient de mélanger deux tiers de matière azotée, et un tiers de déchets carbonés.

Aérer

Comme nous, les micro-organismes ont besoin d’oxygène ! Si l’air ne circule pas, les micro-organismes ne peuvent pas vivre et travailler. Pensez donc à brasser et mélanger les déchets organiques pour faciliter l’aération et éviter le pourrissement. Ceci est encore plus vrai au début du compostage, au moment où l’activité des micro-organismes est la plus forte. Le brassage favorise également la régularité de la transformation dans toutes les zones du tas. Il permet d’obtenir un compost de qualité homogène !

Surveiller l’humidité

Faites le test ! Prenez une poignée de compost dans la main et pressez-la. Si quelques gouttes perlent entre les doigts et que le matériau ne se disperse pas quand vous ouvrez la main, le compost à une bonne humidité. Si un fin filet d’eau s’en échappe, il est trop mouillé. Si rien ne coule et que le paquet se défait, il est trop sec. S’il manque d’eau, vous pouvez tout simplement arroser votre compost avec un arrosoir. S’il est trop humide, rééquilibrez-le en ajoutant des matières carbonées, qui absorberont l’excédent d’humidité.

Comment reconnaître un compost mûr ? Il y a des caractéristiques qui ne trompent pas ! Un compost prêt à l’emploi a une couleur brune ou noire. Il sent l’humus forestier, l’odeur des sous-bois. Lorsqu’il est prêt, le compost est très utile au potager, au pied des arbres fruitiers, pour enrichir la pelouse, constituer un paillage, améliorer la qualité de votre sol en général, pour les jardinières et autres plantations… ses avantages sont multiples !

Le sujet vous intéresse ? Retrouvez nos astuces pour recycler vos déchets verts dans votre jardin en fabriquant un potager en lasagnes ou en adoptant le paillage ! Et enfin, découvrez notre article spécialement consacré au recyclage de vos restes de tonte.

Vous avez besoin d’un composteur ? Nous vous en mettons un à disposition et vous formons à la pratique du compostage domestique. Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail contact@smicval.fr ou par téléphone 05 57 84 74 00 !

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...
Réduire ses déchets sans dépenser, c’est possible !

Réduire ses déchets sans dépenser, c’est possible !

Nous en parlons de plus en plus autour de nous : nous produisons trop de déchets au quotidien. En 40 ans, notre production de déchets a doublé !

En 2019, sur notre territoire, chaque habitant a produit en moyenne 221 kg par an d’ordures ménagères résiduelles (le contenu de votre bac marron), qui, sans passer par la case “tri”, est directement enfoui sur le site de Lapouyade.

Une des causes principales ? Notre surconsommation de produits à usage unique. Film alimentaire, papier essuie-tout, produits emballés… ces objets font partie de notre routine et augmentent considérablement le poids de notre poubelle !

Face à cette urgence, vous êtes nombreux à passer à l’action et à vous lancer dans une démarche Zéro Déchet. Contrairement aux idées reçues, s’équiper pour produire moins de déchets ne demande souvent pas d’investissement financier.

Voici quelques astuces pour éviter de produire des déchets, tout en utilisant des objets que vous avez déjà chez vous.

Ces indispensables Zéro Déchet que vous avez déjà chez vous

Pour produire moins de déchets dans la cuisine, vous avez probablement ce qu’il vous faut dans vos placards : une assiette pour remplacer le film alimentaire, et un bocal en verre (que vous réutilisez une fois que vous avez consommé son contenu – petits pois, pois chiches, haricots, compote…) pour votre panier repas.

Pour faire les courses, pensez à ramener un des sacs en tissu que vous avez déjà chez vous pour éviter de devoir prendre un sac en plastique, en papier ou en bioplastique. C’est toujours ça de gagné !

Passer au Zéro Déchet dans la salle de bains sans investir dans du neuf

Là aussi, vos tiroirs contiennent sûrement ce qu’il vous faut pour produire moins de déchets.

Les cotons démaquillants se remplacent très facilement par un gant de toilette, lavable et réutilisable à souhait. Idem pour la mousse à raser : un savon qui mousse bien fera très bien l’affaire !

Entretenir sa maison sainement, sans produire de déchets et en faisant des économies

Une alternative au nettoyant multi-surfaces chimique et onéreux ? Un mélange d’eau et de vinaigre blanc, tout simplement ! C’est tout aussi efficace, et son coût est nettement moins élevé. Et enfin, par quoi remplacer le papier essuie-tout ? Par un objet que vous avez forcément tous et toutes chez vous : le bon vieux torchon, fidèle, lavable, et réutilisable (presque) à l’infini !

Avec ces astuces, il nous est très facile de nous défaire d’habitudes de (sur)consommation qui se sont installées avec le temps. N’oublions pas que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas !

Pour d’autres idées de réduction de déchets, n’hésitez pas à consulter les défis Zéro Déchet du SMICVAL !

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour produire moins de déchets au quotidien ? Rendez-vous sur les réseaux sociaux pour en discuter !

Consulter les autres articles

Rencontre avec CyclO PierrO, un acteur engagé dans l’économie circulaire

Un atelier rempli de vélos en tous genres, des pièces détachées méticuleusement rangées par catégories, des selles datant d’époques différentes et des sacoches vintage accrochées aux murs : pas de doute, nous sommes arrivés à bon port ! C’est dans son atelier situé à...

Zoom sur Izon, une commune engagée Zero Waste

La commune d’Izon, 5 900 habitants, située en bord de Dordogne dans le Libournais, fait partie des premières communes de notre territoire à s’être engagée dans une démarche globale liée au tri et à la réduction des déchets ainsi que la protection de l’environnement....

4 gestes pour jardiner au naturel

Jardiner au naturel permet de préserver et respecter l’équilibre de la biodiversité dans son jardin. Cette pratique est d’autant plus indiquée depuis l’interdiction de l’utilisation des produits chimiques pour jardiner ou désherber pour les particuliers (mesure votée...

De plus en plus de communes s’engagent pour un territoire Zero Waste

A ce jour, sur les 138 communes du territoire du Smicval, 66 ont délibéré sur l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui représente 65 % de la population du territoire du Smicval et 49 ont adopté la charte « Ma commune Zero Waste », ce qui représente 54 % de...

Comment le Smicval imagine la collecte des déchets de demain ?

Le SMICVAL travaille sur le choix de la collecte de demain associée à la tarification incitative. Une étude à ce sujet est en cours, elle a pour but d'atteindre les objectifs de réduction de tous les flux de déchets. Pour y parvenir, des usagers du service seront...

Les DASRI toujours aussi présents dans les bacs de recyclage

Malgré les différentes campagnes de communication et les actions entreprises sur le terrain, le Smicval est toujours confronté à la présence de DASRI (Déchets D’activité de Soin à Risque Infectieux) dans les bacs et de déchets dits “Covid” (masque, gants…) qui mettent...

Secteur de gestion des déchets : un modèle à bout de souffle

Nous vivons dans un contexte de crise mondiale et systémique sanitaire, économique, environnementale, sociale et démocratique. Le secteur de la gestion des déchets, fortement mondialisé, est aujourd’hui à bout de souffle. Les indicateurs et les tendances ne sont pas...

Lancement d’un grand débat public avec #SmicvalCitoyen !

Un modèle de gestion des déchets à bout de souffleNous faisons face à un modèle de gestion des déchets à bout de souffle : sur le plan environnemental, économique, sanitaire et social. Nos modes de vie et de consommation entraînent une augmentation de la quantité de...

Le SMICVAL Market fête ses 4 ans !

L’histoire se passe en 2017, à Vayres, en Gironde. Le SMICVAL est face à une déchetterie obsolète. Nous nous interrogeons alors sur l’avenir de cet équipement, et avons le choix entre deux options : reconstruire sur un modèle daté, ou innover pour réduire les déchets...

L’art de bien composter en 3 étapes

Recycler ses déchets organiques grâce à la pratique du compostage ne présente que des avantages : moins de pollution liée au transport et à l’acheminement des biodéchets, assurer le retour au sol de la matière organique et disposer d’un engrais naturel de choix pour...