juin 2020 - SMICVAL
Le compost du Smicval

Le compost du Smicval

Le tri des matières organiques (végétaux et restes alimentaires) s’avère très utile, car, une fois valorisées, elles deviennent un amendement organique très riche pour la terre : le compost !

La qualité du compost du Smicval

Au Smicval, nous fabriquons des composts certifiés Utilisables en Agriculture Biologique et depuis 2015, la plateforme de compostage a été la 1ère de France à obtenir le label qualité ASQA (Amendement Sélectionné Qualité Attestée).

Ce référentiel est le plus exigeant de tous, il atteste de :

  • La production d’un compost de qualité, grâce au contrôle des matières premières (végétaux et biodéchets), à la traçabilité des matières, à la maîtrise du processus de compostage et à l’analyse des produits.
  • La satisfaction des utilisateurs (ISO 9001).
  • La réduction des nuisances de la plateforme (ISO 14001).

Le label ASQA a été créé par le Réseau CompostPlus http://www.compostplus.org/ pour répondre aux besoins des professionnels en termes de qualité et de traçabilité.

La règlementation minimum (NFU 44 051) est souvent jugée insuffisante par le milieu agricole, qui réclame des exigences plus strictes accompagnées d’un contrôle indépendant.

Le SMICVAL a souhaité obtenir ce label pour montrer son haut niveau de maitrise et d’exigences et pour rester dans une transparence totale vis-à-vis de son activité. La certification du compost « Utilisable en Agriculture Biologique » est maintenue pour répondre aux besoins des professionnels concernés par l’Agriculture Biologique. Le SMICVAL s’assujettit donc à 2 référentiels exigeants en termes de qualité du compost et de qualité de la production.

Comment fabrique-t-on notre compost ?

Le compost est fabriqué majoritairement à partir des végétaux issus des jardins et espaces verts des particuliers et professionnels, collectés sur nos 12 Pôles Recyclages (déchèteries). Nous produisons également un compost issu d’un mélange de végétaux et de biodéchets (restes alimentaires). Ces restes alimentaires proviennent d’une collecte séparée en porte-à-porte, proposée à environ 1/4 de nos habitants.

Une fois réceptionnés sur la plateforme de compostage, les végétaux sont broyés (250 mm) puis mis en andains de 200 tonnes. 

La Fermentation

La première phase consiste en un bon équilibre de la matière entre le taux d’humidité (environ 60%) et une oxygénation optimale. Ces conditions réunies vont permettre un bon développement de l’activité bactérienne qui par de fortes montées en températures (jusqu’à 80°C !) viennent éliminer les pathogènes et adventices viables, ce qui va garantir l’innocuité du produit final.

La Maturation

La seconde phase permet de laisser mûrir le compost, elle dure environ 2 mois et demi (le Smicval va bien au-delà des minimums imposés). Lors de cette phase, les andains sont retournés et arrosés tous les 15 jours avec un “retourneur” couplé à un enrouleur agricole. Grâce à cette technologie, le processus de compostage est encore amélioré et accéléré.

Le Criblage

À la fin de la maturation, les andains sont criblés à la granulométrie de 20 mm. Une analyse est envoyée dans un laboratoire indépendant accrédité COFRAC. Au total, la durée de compostage s’étale sur un minimum de 4 mois.

Les résidus du criblage (copeaux de bois), servent à  fabriquer des plaquettes bois énergie pour les chaudières locales.

Pourquoi utiliser notre compost

Nos exigences de fabrication, correspondent à celles de la viticulture de notre région, c’est pour cette raison qu’il est principalement utilisé dans les vignes du Saint Emilionnais et Libournais. Il est également utilisé par les maraichers et pour les jardins et potagers des particuliers.

C’est un bon structurant

Du fait de sa composition végétale et de sa granulométrie, le com­post structure le sol en lui permettant de rester léger et aéré (moins de compaction), laissant ainsi circuler l’air, l’eau, les racines et les ani­maux. Il permet également au sol de résister à l’érosion.

C’est un très bon amende­ment organique

Notre com­post garantit au moins 25 % de matière organique, sachant qu’un sol cultivé perd en moyenne 1.5 à 2% de sa matière organique par an ! Il constitue un très bon stimulant à la vie du sol, de par son activité bactérienne. Ces organismes continuent de dégrader la matière en la rendant utilisable direc­tement par les plantes. La matière organique va jouer de nombreux rôles essentiels à l’équilibre d’un sol cultivé : agrégation des particules du sol, pénétration des racines, bonne infiltration et rétention de l’eau, réserve en éléments nutritifs (minéraux, oligo-éléments, etc.)

Conseils d’utilisation

Le sol aquitain perd naturellement de la matière organique, il est donc conseillé d’amender tous les ans vos sols à cultiver avec du compost. Par sa maturité, sa stabilité et sa faible teneur en azote, le compost du Smicval correspond parfaitement aux besoins de vos sols.

Consulter les autres articles

Hommage à Alain Marois, Président d’honneur du Smicval

Le mercredi 8 juillet 2020 s’est tenue la dernière Assemblée Générale du SMICVAL du mandat 2014/2020 avant le renouvellement des instances.
L’ensemble des élu.e.s dressent le bilan du travail réalisé et saluent le chemin parcouru tout au long de leur mandat.
Lors de cette assemblée, trois agents ont souhaité rendre un hommage fort à Alain Marois, Président d’honneur du SMICVAL. Merci à eux !

Le compost du Smicval

Le tri des matières organiques (végétaux et restes de repas) s’avère très utile, car, une fois valorisées, elles deviennent un amendement organique très riche pour la terre : le compost.
Au Smicval, nous fabriquons des composts certifiés Utilisables en Agriculture Biologique et depuis 2015, la plateforme de compostage a été la 1ère de France à obtenir le label qualité ASQA (Amendement Sélectionné Qualité Attestée)!
Ce référentiel est le plus exigeant de tous.

Que faire de ses déchets verts ? Episode 3 : recycler sa tonte

Sur notre territoire, les végétaux représentent plus d’un tiers des apports en Pôle Recyclage. Ils sont valorisés sur notre plateforme de compostage, et cet amendement est ensuite destiné principalement aux exploitations viticoles et agricoles du territoire. Ces dernières années, les apports de végétaux en Pôle Recyclage ont nettement augmenté et nos espaces de stockage arrivent de plus en plus vite à saturation.

Le jardinage Zéro Déchet. Épisode 1 : Créer un mini-potager

Vous êtes tenté.e par l’idée d’avoir un mini-potager mais n’avez pas assez d’espace dans votre jardin, votre terre est trop compacte, vous vivez en appartement… pas de panique ! Pour créer un mini potager, vous n’avez pas besoin de beaucoup de terrain. Un rebord de fenêtre suffit !

Que faire de ses déchets verts ? Épisode 2 : Le paillage

Le paillage est une technique qui consiste à recouvrir le sol de matières organiques pour le nourrir et le protéger. Vous pouvez appliquer cette technique partout dans votre jardin : au pied de vos haies, de vos arbres et arbustes, de vos massifs de plantes, autour des fruits et légumes du potager, dans vos plantes en pot et jardinières…

Que faire de ses déchets verts ? Épisode 1 : Un potager en lasagnes

Le printemps s’est installé, vous vous êtes déjà probablement attelé.e à la tonte de votre gazon, à la taille des haies et aux semis de saison… Et très rapidement, vous vous retrouvez sûrement avec plusieurs tas de déchets verts, parsemés dans votre jardin.

Nous avons interrogé Guislaine, notre cheffe de projet Biodiversité, qui vous propose, plutôt que de vous donner un cours théorique sur le recyclage de vos déchets verts, de vous emmener faire un tour dans son jardin !

Situation de crise, comment réduire ses déchets ?

En situation de crise comme nous vivons actuellement avec l’épidémie du Coronavirus, la gestion des déchets est essentielle mais plus difficile à mettre en œuvre qu’en temps normal (protection des agents, confinement, salubrité…).

Dans ce cadre, il est donc souhaitable de soutenir les agents de collecte et votre syndicat en limitant les volumes de déchets présentés à la collecte.

L’innovation démocratique au service du Zero Waste

Les déchets, un sujet démocratique ?
Le 29 janvier, une cinquantaine d’élus du territoire se sont réunis au SMICVAL pour un séminaire sur l’innovation démocratique et la participation citoyenne. Quel rapport avec les déchets ? Rien et tout à la fois !

Le Smicval vous souhaite une excellente année 2020

Le Smicval vous souhaite une excellente année 2020 !

SERD – Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Cette année, au SMICVAL, nous avons décidé de mener une action phare sur Facebook à l’occasion de la SERD ! Nous avons ainsi invité nos followers à participer au Bingo du Zéro Déchet, jeu que nous avons inventé pour l’occasion.